Aller au contenu
Aller au menu
rechercher
Aller au pied de page

G

Produit intermédiaire, mélange de monoxyde de carbone (CO) et d'hydrogène (H2) produit par oxydation partielle ou par vaporeformage. Le gaz de synthèse est utilisé dans de nombreuses industries pour produire de l'énergie (électricité, hydrogène) et des produits chimiques (carburants de synthèse). Il sert à la production du gaz naturel synthétique, hydrocarbure fait d’un mélange de méthane et de CO2.

GES : Gaz à Effet de Serre
Les deux principaux gaz responsables de l'effet de serre sont la vapeur d'eau (H2O) et le gaz carbonique (CO2). Les principaux autres gaz “naturels” à effet de serre sont le méthane (CH4), le protoxyde d'azote (N2O) et l'ozone (O3). Les principaux gaz industriels à effet de serre sont les halocarbures (HFC, PFC, CFC…) et l'hexafluorure de soufre (SF6) qui absorbent très fortement les infrarouges, beaucoup plus que le gaz carbonique et qui ont des durées de vie dans l'atmosphère qui peuvent être très longues (jusqu'à 50 000 ans). Le gaz carbonique (dont le temps de séjour est supérieur au siècle) engendre environ 55 % de l'effet de serre anthropique ; il provient pour l'essentiel de la combustion des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz).

Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat ou IPCC en anglais (Intergovernmental Panel on Climate Change). Créé en 1988 par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), le GIEC est un organe intergouvernemental qui est ouvert à tous les pays membres de l’ONU (Organisation des Nations Unies) et de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale). Il a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation.

1 Gt (Gigatonne)  = 1 milliard de tonnes.

haut de page
  • Print
  • Pdf
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter